Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524

Homélie du dim. 22 novembre 2015

Solennité du Christ-Roi de l'Univers

Homélie du Père Luigi Quaranta

Paroisse Christ Roi  -  Milan                                                                                                                                                Messe du 22/11/2015

XXXIV ème dimanche du temps ordinaire

(1ère lecture Dn7,13-14

Ps92 – Ap de st Jn1,5-8

évangile st Jn18,33b-37)

 

                                      

                                   LE CHRIST ROI DE L’UNIVERS

 

Chers amis, chers frères,

Ce dimanche, le dernier de l’année liturgique, le jour où la Communauté Française de Milan et Gavirate célèbre leur fête patronale.

Si nous faisons bien attention, ce passage de l’évangile est véritablement explosif.

On y rencontre deux questions bien actuelles et difficiles : celle du pouvoir et celle de la vérité.

 

Le pouvoir,

La question posée par Pilate : « Alors, Tu es Roi ? » (La figure de Ponce Pilate semble être représentative des gens en place…et qui ont peur de perdre leur place !)

Il faut savoir : la conception de la royauté était à l’époque assez différente de nos monarchies modernes. Dans les temps anciens, dans le monde biblique, le rôle du roi est d’assurer la protection et la subsistance du peuple.                                                                            

On attend de lui la paix, la justice, la nourriture.

Selon les circonstances historiques, ou à cause des individus, la pratique variera entre bonne gouvernance et monarchie absolue.

                                                                                                               

Jésus a refusé plus d’une fois d’être fait ou appelé Roi.                     

Mais son action va dans le sens de ce que les gens attendent d’un Roi : il calme la tempête, il guérit les malades, il nourrit la foule dans le désert…

 

Le royaume,

La prédication de Jésus tourne autour de l’annonce du Royaume  de Dieu : il est proche, il est semblable à une semence, à un filet de pêche, à un trésor… Y entrer est presque impossible pour un riche… Souvenons-nous des nombreuses questions qui Lui sont posées à ce sujet : est-ce maintenant que Tu vas établir le Royaume de Dieu ? Peut-on avoir place à ta gauche, à ta droite quand tu viendras comme Roi ? Et ici, Pilate : Es-Tu le Roi des Juifs ?

Soyons attentifs à ne pas entendre le Royaume de Dieu comme un système politique.

Révélateur à ce sujet, c’est l’aveu de deux disciples d’Emmaüs : « Et nous qui espérions qu’Il serait le libérateur d’Israël !... »

Au contraire, l’enseignement de Jésus porte sur un royaume intérieur, qui n’est pas de ce monde, qui n’a pas besoin de gardes : son armée à Lui, est celle des pauvres, des humbles, des veuves, des miséricordieux, des assoiffés de justice et de paix.

Nous voyons de nos jours combien cette question est cruciale et difficile.

Sur le plan politique, les « affaires » se succèdent… L’accueil des étrangers en Europe est un énorme problème… Dans le domaine de l’économie, certaines délocalisations… les crises financières… les « parachutes dorées »… ne font pas moins scandales.   

                                                                                                          

La vérité,

L’autre question posée par Pilate est celle de la vérité : « Qu’est-ce que la vérité ? »

L’évangile la laisse en suspens fort probablement pour qu’elle reste en éveil dans nos vies.

Jésus affirme seulement que sa mission est de rendre témoignage à la vérité… Tout homme qui appartient à la vérité écoute Sa voix.    

En célébrant notre fête, nous avons aussi à nous poser la question du comment appartenir à la vérité, non seulement dans le monde des affaires, mais encore dans les relations familiales, dans la vie de notre église, dans les simples conversations courantes ?

La vérité serait-elle cadenassée quelque part, comme dans un coffre-fort, comme une certitude philosophique, théologique, ou scientifique… N’est-elle pas plutôt à découvrir progressivement  avec ténacité et humilité, comme font souvent les plus grands savants ?

Ailleurs, dans l’évangile de Jean, Jésus se définit Lui-même « le Chemin, la Vérité et la Vie. »

Voilà qui nous oriente vers la découverte d’une personne.

Or, nous savons, par nos relations les plus intimes, que connaître quelqu’un est une aventure jamais achevée.

Puissions-nous découvrir toujours mieux le Christ,  Roi de l’univers et nous laisser guider par Lui là où nous avons quelques pouvoirs…  

 

 

Paroisse Christ-Roi -
conception keeo |  mentions légales |  contact | Paroisse Christ-Roi © Tous droits réservés