Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524

Homélie du 3ème dimanche de Pâques 2016

3ème dimanche de Pâques - année C Milan 10 avril 2016

(1ère lect. Act.apôtres 5,27b-32.40b-41 ; ps.29 ; 2ème lect. Ap.5,11-14 ; év. st Jn 21,1-14)

 

Pâque est au cœur du mystère de la Foi !

«Heureux ceux qui croiront sans avoir vu », disait Jésus à Thomas, (notre jumeau), dimanche dernier.

Aujourd’hui, l’évangile nous propose la rencontre au bord du lac du Tibériade, la pêche miraculeuse, le repas avec le Ressuscité.

Ces signes nous appellent à rendre notre foi plus attentive à l’action de Dieu dans nos vies.

La scène de la pêche commence par un échec retentissant :

« Ils passèrent la nuit sans rien prendre » et s’achève par un succès significatif : « Le filet plein de gros poissons, il y en avait 153 ».

 

Le Ressuscité donne un signe majeur à ses disciples, en particulier à Pierre, le maître de l’embarcation. Si nous avons bien prêté attention, une fois encore, comme déjà dans la scène du tombeau vide, c’est le « disciple que Jésus aimait » qui interprète le signe et  professe sa foi : « C’est le Seigneur ! ».

Ainsi il entraîne Pierre à sa suite.

 

Lorsque Jésus les invite au repas que Lui-même prépare « Venez déjeuner », la foi éclate : « Il savait que c’était le Seigneur ! ».

Remarquons bien : ils sont 7 à reconnaître dans cette profession de foi le Christ ressuscité. Hors, le chiffre 7 symbolise la totalité universelle.

Pensons aussi au filet ramassant 153 poissons. Cela signifie que même devant l’échec, chaque fois que l’homme fait confiance à la parole de Dieu, toujours il récolte la plénitude…                                                         Le filet ne s’est pas déchiré nous dit le verset 11, cela signifie que l’unité de l’Eglise se doit d’être maintenue donc pas de schisme.

Dans ce contexte le repas prend le sens d’une célébration d’alliance. La question que personne n’ose poser : « Qui es-tu ? ».

 

Quelle merveilleuse pédagogie qui nous permet de vivre l’authenticité de la foi !

Un retour apparent à la vie quotidienne au bord du lac où tant d’événements s’étaient déroulés avec le Maître, Jésus : Ils savaient que c’était le Seigneur ! Et pourtant, Il n’est plus le même, Il est retourné auprès de son Père. Le mystère est préservé…

 

La vie nouvelle du Ressuscité se communique à notre Histoire : le Christ assis à la droite du Père est désormais celui qui reçoit « même honneur et même gloire ». La liturgie céleste, dont Jean a la vision dans l’apocalypse, révèle que tout est action de grâce et louange, confession de foi et expression de joie.

 

Notre foi nous invite aujourd’hui à nous associer non seulement aux réalités présentes mais aussi à nous disposer aux réalités futures.

L’authenticité du croyant, du disciple est de communier par la foi et de contempler, avec les témoins de l’évangile, l’expérience de la Pâque qui relève tout homme à la dignité et qui invite toute la création à saluer  l’avènement de la rédemption.

Paroisse Christ-Roi -
conception keeo |  mentions légales |  contact | Paroisse Christ-Roi © Tous droits réservés