Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524 Duomo di Milano Milano Pano 766px-Milanoambrogio0002 1465_-_Milano_-_S._Lorenzo_-_Cappella_S._Aquilino_ IMGP4025 IMGP4052 IMGP4095 IMGP4160 IMGP4524



Recherche :

Accueil Actualités 2017-2018 Célébrer Chemins de foi Vie paroissiale Newsletter Les Communautés Catholiques Francophones

Le message de Carême du Niger

Un texte de Monseigneur Ambroise OUEDRAOGO, évêque de Maradi

Message de Carême 2013 de Mgr Ambroise Ouédraogo "Je vous aime tous dans le Christ Jésus "

 

MGR"CROIRE, UN CHEMIN D’AMOUR…"

Chers et frères et sœurs,
« Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du Ciel et de la Terre, de l’Univers visible et invisible ».

Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles…. » (Symbole de Nicée-Constantinople).

« Que la grâce et la paix soient avec vous tous, de la part de Dieu Notre Père et de Jésus Christ le Seigneur… » (Rm 1,7)
 
Nous voici arrivés, en cette année de la foi, au temps favorable du carême qui est un temps de conversion, de prière, de Jeûne et d’aumône. Dans le désert de nos vies humaines, de nos campagnes, de nos villes et villages,  Dieu lui-même nous adresse cet appel pressant : « au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu et ne laissez pas sans effet la grâce » que nous avons reçu lors de notre baptême. (2 Co 5,20.6, 1)
 
1-     En célébrant le temps du carême en cette année de la foi proclamée par le Pape Benoît XVI, nous sommes ardemment invités à renouveler notre foi en Jésus-Christ, le Fils de Dieu fait homme, mais aussi à prendre conscience de façon plus forte et responsable du don gratuit qui nous est donné par Dieu grâce à l’Esprit Saint qui habite en nous et qui nous pousse à reconnaître que Jésus-Christ est le Fils de Dieu et le Sauveur du monde.
 
2-     Lors de notre semaine pastorale d’octobre 2012, nous nous sommes donnés comme vision pastorale 2012-2017 : « Enracinés en Jésus-Christ, Parole de Dieu et Pain de Vie, Construisons une Eglise Famille de Dieu, missionnaire, témoin de la réconciliation, de la Justice et de la Paix. » Si mes souvenirs sont exact, j’avais dit et souligné que c’est la rencontre et notre vie avec le Christ-Ressuscité qui se livrent à nous dans les sacrements,  qui donnent sens à notre vie et à notre engagement de tous les joursSi nous avons vraiment rencontré en vérité le Christ, nous arriverons à nous exclamer comme Saint Paul :« Malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile » (1 Co 9,16) et « pour moi, vivre c’est le Christ » (cf. mot d’accueil de l’assemblée pastorale d’octobre 2012). Suite à notre vision, nous nous sommes donnés comme objectif pastoral 2012-2013: « Par tes œuvres, montre ta foi. » (Jc 2,17)
 
3-     C’est pourquoi, le temps du carême qui nous rassemble nous invite donc à nous mettre en route « pour redécouvrir le chemin de la foi et l’enthousiasme renouvelé de la rencontre avec le Christ »(Porta Fidei N°2) Pour cela, nous devons, comme le souligne le Saint Père Benoît XVI : « retrouver le goût de nous nourrir de la Parole de Dieu transmise par l’Eglise de façon fidèle et du Pain de la Vie offert en soutien de tous ceux qui sont ses disciples » (idem n°3) et « reprendre une conscience plus nette de notre foi pour la raviver, la purifier, la confirmer et la proclamer »(Porta Fidei n°4)
 
4-     Que devons-nous donc faire ?
S’il est vrai que « le renouveau de l’Eglise passe aussi à travers le témoignage offert par la vie des croyants appelés à faire resplendir la Parole de Vérité que le Seigneur Jésus nous a laissé », (Porta fidei n°5)J’invite tous les baptisés de l’Eglise-Famille de Dieu qui est à Maradi :
 
a)     A imiter Jésus-Christ, dans tous les aspects de la vie et particulièrement dans leur témoignage de vie. N’oublions pas que c’est par nos œuvres, nos comportements et nos paroles fraternelles de vérité, d’amour et de paix que nous témoignerons que Jésus habite en nous et que nous appartenons au Christ. N’ayons donc pas peur de  témoigner de l’amour de Dieu qui habite en nous et d’être des « ambassadeurs du Christ Ressuscité». En terme claire, nous ne devons pas cacher notre identité chrétienne. Comme nous dit le Christ : « on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le lit, mais bien sur le lampadaire pour qu’elle brille » (Mt 5, 15). Ainsi, la foi, la lumière du Christ que nous avons reçue lors de notre baptême doit briller devant les hommes et les femmes afin qu’ils « voient nos bonnes œuvres et glorifient Dieu ».
 
b)     Nous devons prendre part régulièrement aux célébrations pénitentielles, aux prières en familles et dans les quartiers, aux rencontres des communautés chrétiennes de base (CCB) et aux célébrations eucharistiques qui sont le « sommet de l’action de l’Eglise et la source d’où découle toute sa force » (Porta fidei n°9). Nous avons aussi à redécouvrir les contenus de la foi professée, célébrée, vécue et priée et réfléchir sur l’acte lui-même par lequel nous croyons. (idem) A ce sujet, je voudrais qu’ensemble, dans un souci d’unité et de communion ecclésiale, lors de nos célébrations eucharistiques dominicales, nous professions notre foi avec le « Credo » de Nicée Constantinople.
 
Aux catéchumènes qui, en cette année de la foi, feront la reddition, c'est-à-dire la remise du Credo, qu’il leur soit demandé de mémoriser, d’apprendre de mémoire le Credo et de le proclamer à toute la communauté lors de leur admission au baptême. Il reviendra donc à la communauté chrétienne de juger de leur acceptation ou non au baptême(Fidei Porta  N°9)
 
c)     Enfin, l’année de la foi nous donne l’opportunité de réfléchir et de voir comment nous pouvons améliorer notre dialogue de vie, d’amitié et d’action avec nos frères  et sœurs musulmans. Notre présence comme chrétien minoritaire, au cœur de l’Islam, ne doit pas nous empêcher d’affirmer notre foi et notre identité chrétienne. Bien au contraire, nous sommes interpelés à vivre et à témoigner de notre foi en Dieu qui est Père, Fils et Esprit-Saint : de manière sincère, crédible et joyeuse en devenant chaque jour davantage des "minorités créatives" qui donnent du goût à notre entourage, à nos engagements sociaux, à nos relations humaines grâce à la force de la Parole de Dieu et à l’Eucharistie source de nos vies et nos inspirations. Avec nos frères et sœurs musulmans nous pouvons, dans une réflexion concertée, voir comment « rejeter ou prévenir la violence sur toutes ses formes qu’elle soit psychologique ou sociale, et tout abus de pouvoir dans notre témoignage.  Si nous croyons au même Dieu unique, créateur du ciel et de la terre, si à son image et à sa ressemblance nous avons été créés par Dieu qui nous aime tous, Chrétiens et musulmans devront pouvoir s’unir pour rejeter la violence, la discrimination injuste, la violation ou la destruction des lieux de culte et des symboles sacrés »[1]
Chers frères et sœurs,
Toi ma Sœur,
Toi mon frère,
 
« Par tes œuvres, montre ta foi » en Jésus-Christ, le Fils de Dieu. Dans son message de carême en cette année de foi intitulé « Croire dans la charité suscite la charité », le Saint Père nous dit « qu’une foi sans les œuvres est comme un arbre sans fruit ». Demandons à l’Esprit-Saint, qui fait toute chose nouvelle, de féconder nos vies et nos actions pour qu’elles portent de bons fruits en abondance tout au long de notre cheminement vers Pâques à la suite du Christ, et qu’au terme des quarante jours de Jeûne, de prière et d’Aumône nous puissions nous dépouiller du vieil homme qui habite en nous pour revêtir l’homme nouveau à la suite du Christ-Ressuscité pour une vie nouvelle pleine et rayonnante de la Lumière du Christ-Ressuscité.
 
Que Marie notre Mère nous accompagne et soutienne notre marche vers Pâques par sa prière  maternelle et intercède pour nous afin que nous acceptions de nourrir avec le Christ et de ressusciter avec Lui pour une aventure de vie de foi en Dieu renouvelée et contagieuse pour la plus grande gloire de Dieu.

Que Dieu vous bénisse et vous comble de sa joie. 
« Je vous aime tous dans le Christ Jésus » (1Co 16,24)
 
Monseigneur Ambroise OUEDRAOGO
Evêque de Maradi
Paroisse Christ-Roi -
conception keeo |  mentions légales |  contact | Paroisse Christ-Roi © Tous droits réservés